La façon dont est né « Girl Gone Wild » de Madonna
21 février 2012 News

La façon dont est né « Girl Gone Wild » de Madonna

« Girls Gone Wild, » le second single issu de « MDNA, » est né de l’union entre deux producteurs italiens et un compositeurs canadien, tous signé sur le label de Patrick Moxey, Ultra Music.

Moxey explique…

« Évidemment, c’est énorme pour nous.
Le producteur et le parolier viennent de chez nous, c’est 100% des parts pour nous. »

Le morceau mid-tempo, morceau destiné à la fête revient vers ce que Madonna avait fait pour « Confessions On A Dancefloor, » produit par Stuart Price en plus intense: C’est dance, mais avec une connotation plus electro que house.
(« MDNA » est un album divers avec la production disco house de Martin Solveig sur quatre, et le plus sombre et plus trance William Orbit sur cinq.)

Moxey a sélectionné quelques titres qu’il a partagé avec Jenson Vaughan, un jeune écrivain basé à Vancouver. Vaughn avait travaillé avec des artistes tels que Timbaland, Kelly Rowland et Snoop Dogg.

Moxey ajoute…

« J’ai été très attiré par ses paroles.
Et j’ai Benassi dans le sang, à cause de ces morceaux mené par la basse.
C’est un peu comme une recette de cuisine et je me suis dit ‘Oh ça donnerait quoi de les mélanger ensemble?’ »

Vaughn a renvoyé la démo une semaine plus tard, Moxey l’a partagée avec le manager européen de Benassi, Paul Sears, qui l’a envoyée au manager de Madonna, Guy Oseary. Peu de temps après les Benassi boys étaient en route vers Londres (depuis leur maison à Parme, en Italie) afin d’enregistrer le titre avec Madonna.

Moxey raconte…

« Elle les a adoré.
Benny est très attachant;
Je pense que tout a été plus fluide grâce à ca. »

Deux des morceaux de cette sessions — « Girls » et « I’m Addicted » — ont été inclus dans « MDNA, » avec « Girls » qui ouvre l’album.
Evoquant la sortie de la vidéo pour « GGW », Moxey dit qu’il n’est pas inquiet par un éventuel litige avec Joe Francis, createur de la franchise « Girls Gone Wild » qui filme les filles montrant leurs seins durant Spring Break, et a menacé Madonna d’un procès, peu avant le Super Bowl.
Il conclut…

« Quand j’ai consulté ASCAP, j’ai remarqué qu’il y avait environ 50 morceaux appelé ‘Girls Gone Wild.’
Ce mec doit calmer son égo. »

Source: Billboard
Traduction: Madonnarama