Lady Gaga tente, à nouveau, de justifier l’injustifiable
19 février 2011 News

Lady Gaga tente, à nouveau, de justifier l’injustifiable

madonna-lady-gaga-born-this-way-whitney-houston-tlc

Après avoir admis la similitude, puis menti face aux caméras de télévision, Lady Gaga se confie à Billboard avec une toute nouvelle stratégie pour justifier le plagiat dont elle est accusée.
Alors qu’elle se classe directement #1 du Billboard hot 100, elle tente désormais d’expliquer qu’elle avait la volonté de faire de « Born this Way » un titre 90s… mais pas seulement en hommage à Madonna !
Elle noie, ainsi, la référence à la reine de la pop, dans plusieurs autres, que nous avons curieusement du mal à reconnaitre en écoutant son morceau…

« Je pense que ce que les gens entendent, pour être précise, c’est l’esprit du début des années 90. Ce n’est pas simplement Madonna, c’est Whitney Houston, c’est En Vogue, c’est TLC. C’est un morceau de dance gospel des années 90 en fusion avec de la pop music. C’est précisément le son que j’avais envie de donner au morceau. »

Traduction : Ce n’est pas une copie, ni un hommage à Madonna, c’est d’inspiration années 90.

Lady Gaga est surprotégée dans la presse US parce qu’elle incarne la star des gays par excellence. Il est devenu absolument inconcevable d’émettre la moindre critique à son encontre. Certains disent même que la critiquer serait faire preuve d’homophobie.
Pourtant, en qualifiant tous les gays de « queen », elle réduit une population à des clichés inacceptables.

Quelque soient les motifs qu’on peut lui prêter, l’investissement passé de Madonna dans la cause gay était risqué. La fin des 80′s et le début des des 90′s étaient marqués par les générations SIDA et l’ignorance liée à la maladie, souvent trop vite rattachée à la population gay.
Il fallait un certain courage pour dire qu’il était sexy de voir deux hommes s’embrasser, à cette époque.
Aujourd’hui, alors qu’il est de bon ton de soutenir les gays parfois à tort et à travers (voir Katy Perry, fille de deux pasteurs, évangéliser son auditoire tout en proclamant son amour des gays, son public), et Lady Gaga surfe sur cette vague avec tous les moyens mis à sa disposition, dont Born this Way que Billboard qualifie du « plus Pro-LGBT jamais vu ». On voudrait désormais faire passer sa pop music, au demeurant honorable, pour de l’art à l’état pur, alors que la reine de la pop, son modèle par excellence, continue de rester l’une des popstars les plus critiquées du monde.
Nous sommes un peu lassé de voir Lady Gaga chercher à détourner son héritage inachevé, dans absolument tous ses faits et gestes.

Comme Michael Jackson l’a dit, reprenant une citation d’Herman Melville, en 1984…

« Il vaut mieux échouer dans l’originalité que réussir dans l’imitation. »

Article par Madonnarama